Quelles sont les significations de l'Arbre de Vie ?

L’arbre de vie est un symbole d’immortalité et de fertilité représenté en broderies, sculpture et peinture dans l’histoire de l’humanité depuis des siècles. Il existe dans plusieurs cultures avec des significations nuancées. L’origine de la vie, son cycle infini reflètent l’image principale de l’arbre de vie. Il peut également représenter la connectivité universelle des êtres vivants qui sont rattachés les uns aux autres formant un tout. Les racines y sont d’une grande importance ainsi que les différentes phases de la vie. L’arbre de la connaissance relie le paradis à l’enfer tandis que l’arbre de la vie rattache tous les êtres vivants. Les deux arbres sont représentés dans diverses religions et philosophie comme un seul arbre : l’arbre cosmique.

L’origine de l’arbre de vie

En tant que symbole, l’arbre de vie puise ses origines dans les temps anciens. La plus vieille représentation graphique connue fut découverte lors des fouilles archéologiques réalisées en Turquie. Ces recherches ont montré que l’arbre de vie fut utilisé comme symbole 9000 ans avant notre époque. Une autre représentation tout aussi cruciale a aussi été retrouvée en Arcadie datant de 3000 ans avant Jésus Christ. Ces symboles retrouvés décrivaient un pin. Sachant que le pin représente universellement l’immortalité, il peut être déduit que ces découvertes sont les premières descriptions de l’arbre de la vie.

L’arbre de vie dans les différentes cultures

L’arbre de vie est présenté dans différentes cultures par le biais de mythologies faisant référence à celle-ci. Des inscriptions faisant référence au symbole ont été découvertes dans l’Égypte Antique, en Perse, Mésopotamie ancienne et à l’Urartu pour ne citer que les plus célèbres. L’arbre de vie est un symbole qui a été largement reconnu et utilisé par diverse culture antique. De ce fait il est difficile de concentrer les recherches sur ses origines exactes et comment il s’est répandu dans le monde entier. De nos jours il reste présent dans les écrits des religions les plus pratiquées au monde comme : la Bible, le Coran, les écrits kabbalistiques, etc.

Dans le christianisme et la Bible

Arbre de vie Bible

C’est dans le second récit de la création au début du livre de la genèse que l’arbre de la vie est mentionné dans la Bible. C’est l’arbre qui pousse dans le jardin d’Eden donnant accès à la vie éternelle. Il ne doit pas être confondu avec l’arbre de la connaissance qui se trouve aussi dans le jardin. Le Christianisme associe également la croix du Christ à l’arbre de la vie. Il symbolise l’exemption du péché originel et donne la vie éternelle. Il y a plusieurs significations derrière le symbole de l’arbre de vie dans le Christianisme. Certains pensent que c’est le symbole de l’humanité libérée du péché. D’autres affirment qu’il représente l’amour.

Dans l’Islam

Arbre de vie Islam

Dans le Coran, l’arbre de la vie est accepté comme étant l’arbre de l’immortalité. Présent dans les hadiths et les tafsir, il est apparu dans l’Eden et c’est l’arbre dont les fruits ont été interdits à Adam et Ève par Allah. Contrairement à la Bible, le Coran stipule qu’un seul arbre est présent dans le jardin d’Eden et donc fait abstraction de l’arbre de la connaissance. Satan déguisé en serpent a persuadé Adam après en avoir vanté les vertus à multiples reprises. Même si l’arbre d’immortalité est l’arbre unique dans l’Eden, le hadith fait mention d’autres arbres qui eux sont plantés au paradis.

Dans le judaïsme et la Kabbale

Arbre de vie Kabbale

Dans le Judaïsme, l’arbre maintient et nourrit la vie. Il a été planté par Yahweh lui-même dans un jardin rempli d’arbres fruitiers. Dans la kabbale, l’arbre de vie est un diagramme utilisé dans le mysticisme. Ce diagramme est formé par 22 lignes reliées à elles-mêmes par 10 nœuds. Les nœuds représentent une sphère, et les lignes un chemin pour y accéder. Dans les sphères sont rassemblés les aspects les plus importants de l’existence de Dieu et de la psyché humaine. Les lignes décrivent les relations existant entre chaque sphère ou les connaissances requises pour passer d’une sphère à une autre. Ce diagramme porte l’appellation d’arbre de vie kabbalistique et les sphères sont appelées Séphiroths.

Dans l’hindouisme et le bouddhisme

Arbre de vie bouddhisme

Dans l’hindouisme et le bouddhisme, l’arbre de vie est appelé l’arbre de la Bodhi ou l’arbre des lumières. C’est sous cet arbre devenu sacré que le Prince Siddhârta Gautama a atteint l’éveil ou l’illumination et est devenu bouddha. Dans les iconographies religieuses, l’arbre de Bodhi est reconnaissable par ses feuilles en formes de cœur. Tous les 8 décembre, le jour de Bodhi commémore l’émergence du prince en tant que bouddha sous l’arbre de lumière. Tous ceux qui suivent les principes du Dharma (hindouiste bouddhiste shikiste et autres) se saluent en disant « Budu saranai » signifiant « Que les bénédictions de bouddha soient avec toi ». Des cookies en forme de cœurs (faisant référence aux feuilles de l’arbre sacré) sont servis avec du riz au lait.

Dans la mythologie celtique

Arbre de vie celtique

Dans la mythologie celtique, l’arbre reste un puissant symbole d’équilibre et d’harmonie. Chaque partie de l’arbre a sa propre allégorie. Les racines représentent le monde souterrain ou l’enfer; le tronc, le monde terrestre et les branches sont le paradis. L’arbre de la vie celtique représente comment les forces de la nature travaillent ensemble pour créer l’équilibre. En visualisant la manière dont différents arbres forment un tout en créant une forêt, ce concept peut être expliqué. Les arbres sont grands et ont des branches avec plusieurs ramifications, de même que la nature est forte et se répand inexorablement. Les arbres joignent leurs forces pour donner un abri à de nombreuses créatures. C’est cet équilibre dans le cycle de la vie qui est symbolisé par l’arbre de vie celtique.

Les différentes significations spirituelles

Outre ses différentes représentations dans les différentes religions, l’arbre de vie présente également d’autres connotations. En tant qu’arbre, il peut refléter plusieurs idées : la famille, la fertilité, la connexion au monde, la croissance, la force, la renaissance, l’individualité ou encore la paix.

La famille et la fertilité

L’arbre de vie représente également la succession généalogique et la connexion à la famille et aux ancêtres. L’arbre de vie possède un réseau complexe de branches faisant référence à l’agrandissement de la famille à travers les générations. Comme les grandes dynasties ces branches ne cessent jamais de s’étendre et en créant toujours de nouvelles ramifications. Il est résilient et trouve toujours le moyen de pousser et de s’étendre (par les graines et les nouvelles pousses) même après avoir été abattu. Et en cela l’arbre symbolise la fertilité.

La connexion au monde

L’arbre de vie illustre en général la connectivité mutuelle de toutes les créations dans l’univers. Il fait allusion à l’unité et rappelle que tous les êtres vivants sont interconnectés. Les racines de l’arbre s’enfoncent profondément dans la terre. Par cela elles absorbent directement l’énergie de mère nature. Les branches de l’arbre s’élèvent vers les cieux, puisant l’énergie du soleil et de la lune. Par cette métaphore, l’arbre de vie représente notre lien indissociable au monde qui nous entoure, ainsi la dépendance avec ce monde pour grandir.

La croissance et la force

L’arbre est en lui-même un symbole universel de stabilité, de force et de croissance. L’arbre enfonce vigoureusement ses racines dans le sol pour se stabiliser et résister aux plus fortes tempêtes et aux saisons les plus meurtrières. En cela il est un symbole apparent de la force. L’arbre de vie est aussi une allégorie à la croissance par sa façon délicate de grandir. Commençant par une jeune pousse, il s’élève patiemment d’année en année pour devenir un arbre gigantesque. Cela est semblable à l’Homme devenant plus fort et murissant en sagesse au fil du temps.

La renaissance

L’arbre de vie est symbole de renaissance, car comme le phœnix, il renait toujours de ses cendres. Durant l’automne, l’arbre perd toutes ses feuilles et semble être mort pendant l’hiver. Mais quand le printemps arrive, l’arbre sans feuilles et sans vie refleurit et commence un nouveau cycle.  Et malgré le fait qu’il soit moribond, il crée toujours de nouvelles graines qui vont être des arbres à leur tour, transférant ainsi son essence pour perdurer. C’est pourquoi l’arbre de vie symbolise également l’immortalité.

L’individualité

Les branches de l’arbre apparaissent à différents points et dans différentes directions de manière aléatoire. Cela représente le développement personnel de chaque être humain façonné par ses propres expériences les rendant unique. Un arbre fait face à plusieurs épreuves pendant sa vie; ses branches se cassent; de nouvelles apparaissent. Pendant tout ce temps, l’arbre reste fort, mais il est changé par ces expériences uniques. De même, les gens grandissent et changent par rapport à leurs vécus qui sculptent leurs caractères et favorisent leur individualité.

La paix

Les arbres ont toujours suggéré le calme ainsi que la sérénité, cela n’est donc pas surprenant que celui-ci symbolise la paix et la relaxation. Les grands arbres restent inertes pendant que le vent souffle doucement ses feuilles et crée une sensation de relaxation et de paix intérieure. Les paysages verts ont toujours eu cet effet apaisant et roboratif. L’arbre de vie rappelle cette sensation familière de relâchement et de paix que seuls les arbres peuvent apporter.